Harry Bosch a de gros ennuis. Le fameux inspecteur du LAPD a rompu avec son amie, sa maison a subi un tremblement de terre et il a fait passer son chef (détesté) par la porte vitrée de son bureau. Il est mis en congé forcé et doit aller voir une psychologue. Celle-ci le pousse à s'interroger sur sa mission dans la police. Bosch décide alors d'enquêter sur un meurtre commis en 1961, quand il avait 11 ans, le meurtre de sa mère, ce meurtre qui l'a fait devenir policier. 

Michael Connelly est en grande forme, suspense et rebondissements à gogo, corruption  partout. Ce roman est essentiel pour comprendre le personnage d'Harry Bosch, son parcours, son attitude face à l'autorité. L'ambiance du livre est assez crépusculaire entre le meurtre vieux de 35 ans et l'enquête actuelle dans une Los Angeles très présente qui tente de se remettre d'un tremblement de terre. Harry perd le peu d'illusions qui lui restait, sur lui-même et sur la police. Il fait le bilan. Ca sent la fin d'une époque, une tranche de vie qui se termine.

Un bon livre. J'ai tout de même préféré "Créance de Sang" ou Harry Bosch n'apparaît pas car je n'apprécie pas particulièrement son caractère rugueux et difficile.