La conquête du Mexique vécue par un hidalgo de la troupe de Cortès.

Juan est un pauvre hidalgo d'Estrémadure. Il devient moine et est ensuite obligé de s'exiler à cause d'une femme. Le mari trompé lui laisse le choix : l'Italie ou les Amériques. Juan partira vers l'ouest. A Cuba il deviendra le secrétaire d'Hernan Cortés. Il le suivra avec une troupe de "soldats" de bric et de broc dans sa conquête du Mexique. Le point commun de tous ces hommes : pauvreté et soif d'aventure.

Désolée mais j'ai arrêté ce livre au milieu. Du coup : "hors étoiles".

Trop dur pour moi. Pourtant l'écriture est magnifique. Alexis Jenni a une plume à la fois réaliste, imagée, précise et colorée. Mais il décrit trop bien les turpitudes des "colonisés" : les viols, les massacres, la cruauté.  Mais aussi la chaleur, les moustiques, les vers dans les plaies qui suppurent. On s'y croirait !! C'est trop pénible à lire.

Ce livre est aussi une réflexion sur l'histoire du coté des vaincus, sur la cupidité et le pouvoir. On ne peut s'empêcher de déplorer un tel "gâchis", un tel aveuglement, au nom de quoi ?

Même si je n'en ai lu que la moitié je trouve que c'est un bon livre, qui dérange.