Un clochard est retrouvé noyé dans une tourbière, en périphérie de la ville de Reykjavki. Pour la police, Hannibal, le clochard avait trop bu. Il est tombé à l'eau, noyé, affaire classée. Mais Erlendur, le jeune policier qui l'a repêché, ne peut s'empêcher de re penser à lui et de s'informer sur les conditions de sa mort. Une jeune femme a disparu la même nuit. Affaires liées ?? Erlendur, tourmenté par ces deux disparitions, voulant se racheter de quelle faute, va mener l'enquête. A la toute fin du roman, il rencontrera l'énigmatique commissaire Marion Briem qui le fera passer de la police de proximité aux affaires criminelles. Sa carrière d'enquêteur, spécialiste des disparitions, sera alors lancée, pour notre plus grand bonheur de lecteurs.

Très bon livre qui nous fait vivre le début d'Erlendur dans la police. J'ai retrouvé avec plaisir les particularités de cet enquêteur hors pair : empathie avec les victimes et éventuellement avec leurs proches, ténacité, discrétion, finesse. L'écriture d'Arnaldur Indridason est, comme toujours, excellente. Cependant il m'a semblé que dans ce livre l'atmosphère était moins prenante que dans "le Duel" ou "Etranges rivages". Les multiples "interrogatoires" des clochards, amis de la victime, étaient vraiment nombreux et finalement un peu lassants. Un excellent roman malgré tout.  A lire.